Batman Arkham Origins : un jeu bien nerveux

Batman Arkham Origins : un jeu bien nerveux

Batman revient sur le devant de la scène et va vivre une nuit de folie à la recherche de Black Mask qui a décidé de l’éliminer. Ca va cogner sec !

Un cavalier qui surgit hors de la nuit court vers l’aventure au galooop ! Maillocher du badass, planer à l’ancienne, ouvrir des bouches d’aération,  ramper dans les conduits, faire virevolter son bat-grappin, passer de gargouilles en gargouilles tel Tarzan, analyser, re-maillocher, faire le funambule, sauter d’un immeuble de 20 étages, faire un cœur dans la neige voilà ce que vous ferez le plus souvent dans Batman Arkham Origins. Et allez tiens, encore un coup de mailloche pour le fun ! C’est la foliiiiiiiiiie on vous dit !

Allô la police ?

Police de Gotham cityC’est le gros boxon à Gotham (comme d’hab’ en fait), il y a des groupes de gros chauds un peu partout dans les rues et logiquement, vous devriez dézinguer un peu tout ce qui bouge histoire de faire place nette. Eh ben oui, que font 10 gros durs dans les rues enneigées par -10 degrés en plein nuit ? Ils squattent et préparent de sales coups. En temps normal, vous iriez leur donner deux trois bourre pifs pour les calmer sauf que vous n’avez pas que ça à faire en cette nuit de Noël puisque votre tête a été mise à prix par un chaud du slibard dénommé Black Mask. Il a mis sur la table 50 millions de dollars et a mandaté les ordures de la pire espèce pour vous tuer : Killer Croc, Deathstroke, Copperhead (bien mignonne), Bane, Firefly (Bzz ! Bzz ! Bzz!) pour ne citer qu’eux.

Arkham Origins nous replonge dans la jeunesse de Batman, lorsque le chevalier noir n’était pas encore très copain-copain avec le commissaire Gordon. Vous rencontrerez donc pour la première fois celui qui deviendra par la suite un précieux allié. Il vous faudra faire vos preuves et ne comptez pas trop sur la police pour vous aider bien au contraire, ils sont quasiment tous ripoux. De toute manière, on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Allez, allons péter quelques tarins les guys ! Owi owi owi 🙂

Des nez pétés par centaine

Combat de Bruce WayneCe jeu d’aventure reprend le même principe que Arkham City en terme de gameplay (et moi je kiffe ça). J’ai très vite repris mes marques sur ma DualShock : bat-grappin rapide, enchaînements de coups, contre, tout est revenu en un clin d’œil dès le premier groupe de bad guys rencontré. L’essence même de ce Batman réside dans la castagne, la vraie de vraie. Je ne me sens vraiment bien que lorsque je suis plongé au milieu d’une nuée de gros durs avec des skills variés munis de boucliers, de couteaux ou de fusils ou bien avec des physiques un peu hors normes type brutes épaisses de plus de 2 mètres. Je vous assure qu’on se sent vraiment bien lors de ces combats : ruées de coups, petit contre et pétage de jambe, clé de bras et bisou dans l’cou des loosers et le tour est joué !

Les combats contre les boss sont plutôt simples hormis celui contre Deathstroke qui m’a vraiment saoulé une soirée entière (je vous donne ma technique pour le battre ci-dessous).

Même pas mal

Combat contre DeathstrokeTrès vite, vous pourrez améliorer vos aptitudes. Mettez des points de compétence dès que possible sur votre armure pour résister aux attaques physiques et foncer dans le tas, nettoyer les zones et en sortir sans trop de casse. Vous aurez en revanche bien besoin de points contre les dommages physiques pour venir à bout de Deathstroke qui est quand même le combat le plus pénible qui soit lorsqu’on n’est pas préparé. Alors je vous donne l’astuce, pour le dézinguer en vitesse, spammez le L2 + triangle (ouech ouech PlayStation rirprisentz) puis lorsqu’il esquive, contrez le deux ou trois fois et le tour est joué, vous recommencerez avec le L2 + triangle. De rien.

Vous pourrez ensuite faire la même chose pour mieux résister aux armes à feu. Bon, tout ça est bien sympathique mais à part ça, je n’ai pas mis d’autres points de compétences à droite à gauche pour finir le jeu, mon Batoche est moi on aime les challenge.

Du gadget à gogo

Batman et ses gants électriquesRien de vraiment nouveau à se mettre sous la dent dans cet opus mis à part peut-être les gants électriques que j’ai trouvé bien funky. Avec eux, vous pourrez par exemple ré-alimenter des appareils (ascenseurs par exemple) pour les faire fonctionner de nouveau ou abaisser des grilles de sécurité en court-circuitant le matos. Mais le véritable truc hugissime et le plus délirant, vous l’expérimenterez en combat ! Activez vos gants et c’est parti pour le ménage : vous électrocuterez vos adversaires comme un beau diable. Même les ennemis avec des boucliers ne feront pas le poids, ils lâcheront leur bouclier dès qu’ils seront touchés. Il faudra un peu de temps pour recharger vos mitaines, utilisez donc vos décharges au bon moment.

Vous retrouverez évidemment tout l’arsenal de Batoche à savoir notamment votre batarang, bat-grappin, fumigène, appareil pour pirater les codes d’accès et j’en passe. Du classique pour Batou.

Y’a de quoi faire

Une fois le jeu fini (comptez une petite dizaine d’heures), vous aurez de quoi faire en terme de missions annexes. Pour vous donner une idée, j’étais à 20% lorsque j’ai terminé le jeu. Le titre vous occupera donc encore de longues heures : Enigma et ses points relais & dossiers volés, Deadshot, Anarky et autres joyeusetés s’offriront à vous.

L’histoire se tient bien et vous rencontrerez pour la première fois une figure bien connue. La fin du scénario est assez judicieuse et permet de faire le lien avec les opus auxquels nous avons pu jouer : malin !

 

Mais dites moi, qu’est-ce que vous avez le plus kiffé dans ce Batman ? Vous avez eu aussi du mal à dézinguer Deathstroke ou vous êtes tellement chaud du paddle que vous l’avez fumé du premier coup ? Et pour ceux qui n’ont pas encore mis la main sur ce Batman, foncez vous le procurer et vous m’en direz des nouvelles !

 

Ma note : 15/20

 

 

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

2 comments

  1. Pierre

    J’ai également beaucoup aimé ce 3e volet des aventures de Batman… Mais je dois avouer avoir plus accroché avec les deux premiers…


    1. Post author
      Seyth

      Pour le prochain opus, je pense qu’ils devront revoir le gameplay car même si j’ai adoré castagner de la brute épaisse, j’aimerai voir autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *