Critique film : Conjuring 2 le cas Enfield

Critique film : Conjuring 2 le cas Enfield

James Wan est de retour dans un film mettant en scène les époux Warren dans une de leur multiples enquêtes. C’est en Angleterre, à Enfield, que l’histoire la plus documentée sur le paranormal s’est déroulée.

Si les époux Warren sont connus pour être notamment intervenus dans la maison hantée de Amytiville, leur intervention sur le sol anglais reste moins connue. Une très bonne excuse pour le réalisateur James Wan de mettre en scène cette histoire tragique dans un film qui peut paraître un peu long mais qui va droit au but.

Conjuring 2 : il aurait pu être mieux

Spécialistes des forces occultes, les époux Warren se déplaceront jusqu’en Europe, dans la petite ville de Enfield pour enquêter sur un cas probable de possession démoniaque. Pour démêler le vrai du faux, Lorraine devra faire appel à ses dons de médiumnité alors que Ed utilisera peut-être ses dons de démonologie.

Tiré de faits réels, Conjuring 2 reste en 2016 ce qui se fait de mieux en terme de film de genre. Le principe est simple et efficace puisqu’il s’agit de retranscrire à l’écran une histoire que peu de gens connaisse mais qui est pourtant le cas le plus documenté dans l’univers du paranormal. Si le cas de possession d’un enfant reste assez commun dans ce genre de cas, une petite différence existe ici.

Si vous avez aimez le premier opus de Conjuring, vous apprécierez tout autant ce deuxième volet qui cependant, reste un cran en dessous. Néanmoins, les spectateurs tressaillent toujours autant sur leur siège ce qui est bien là la preuve d’un film réussi.

Qu’en est-il du démon ayant élu domicile dans la maison des Hodgson en 1977 ? Nous en apprendrons pas beaucoup sur lui dans ce film et c’est peut être cela que je reprocherais au réalisateur qui a préféré ne pas couper certaines scènes au montage rendant l’ensemble un peu longuet quelques fois. J’aurais aimé en savoir plus sur l’histoire de ce fameux démon ayant pris pour trait une figure blasphématoire.

Valak

En ce qui concerne les acteurs, Vera Farmiga (Lorraine Warren) et Patrick Wilson (Ed Warren) incarnent toujours aussi bien le fameux couples experts en démonologie. Madison Wolfe (Janet Hodgson) est parfaite dans son rôle, on la croirait réellement possédée.

En bref, un bon film d’horreur, avec quelques longueurs qui aurait dû nous donner plus d’informations sur l’histoire du démon. Un peu en dessous de Conjuring 1 mais bon dans l’ensemble.

Mots-clés qui ont permis aux internautes d'avoir trouvé cet article:

  • sento hiroshima
Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *