[Finance] Nintendo boit la tasse

[Finance] Nintendo boit la tasse

L’image est provocatrice j’en conviens ! Pour la première fois de son existence, Nintendo affichera un résultat net négatif pour l’année fiscale clôturant le 31 mars 2012 (activité du 1er avril 2011 au 31 mars 2012 ! Depuis 1980, la firme de Kyoto a toujours été bénéficiaire. Cette mauvaise performance sera t-elle récurrente dans les années à venir ? Faut-il s’en inquiéter ? Comment redresser la barre ? Décortiquons tout cela sans plus attendre…

Après les heures de gloire des années 90, Nintendo avait réussi à traverser les années 2000 avec quelques difficultés il est vrai, l’échec commercial de la Gamecube  ayant été fort heureusement gommé par les lancements de la DS en 2004 et de la Wii en 2006.

 

Cependant, dans la course à la première place, la firme japonaise lutte depuis de nombreuses années contre son compatriote, présent sur le marché du Jeu Vidéo depuis décembre 1994 (Playstation première génération) mais Nintendo a également du composer avec l’arrivée d’un nouvel entrant en novembre 2001 et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Microsoft qui lançait sa Xbox il y a déjà 10 ans de cela.

Alors que ses concurrents ont largement amélioré les performances de leur console de salon respective tout en décidant de garder le même nom commercial mais en apportant des modifications au design, Nintendo a lancé depuis 1994 la Nintendo 64 (1996), la Gamecube (2001), la Wii (2006) et s’apprête à commercialiser la Wii U (fin 2012).

 

Des résultats en berne : le double effet kiss cool

1. Des ventes moles

Si la Wii a séduit un public qui était peu enclin à jouer aux jeux-vidéos grâce à son gameplay, Nintendo a laissé sur le bord de la route tous les assoiffés de challenge souhaitant aussi vivre une véritable expérience artistique lors de leurs séances de gaming. Les graphismes des jeux Wii sont a des années lumière de ce que propose une PS3 (et Uncharted 3 pour ne pas le nommer).

Qui n’a pas acheté une Wii pour tater de la wiimote et du nunchuk avant de la ranger définitivement au placard, où elle a tendance à prendre la poussière !? Cela n’est pas nouveau, la Wii est en fin de vie.

Ainsi, Nintendo a réduit ses objectifs annuels lors de la publication des résultats du troisième trimestre 2011/2012 le 26 janvier dernier comme vous le verrez dans le tableau ci-dessous :

 

2. Des impacts de change significatifs

C’est bien connu, le bonheur des uns fait le malheur des autres ! Si les Japonais à Paris apprécient le fait que leur monnaie nationale s’apprécie depuis quelques mois face à l’euro, le PDG de Nintendo voit cela d’un autre oeil.

Un jeu Wii à 50 euros rapportait 6 371 yens début 2009 en terme de chiffre d’affaires. Le même jeu Wii au même prix ne permet plus à Nintendo que de gagner 5 028 yens ce qui représente une perte de chiffre d’affaires de 1 343 yens.

Pour aller plus loin, si Nintendo avait un coup de fabrication pour ce jeu de 5 500 yens (incluant les charges de personnel, le coût de fabrication, de marketing, etc.), là où Nintendo gagnait 871 yens par jeu, le groupe perd aujourd’hui 473 yens.

Voilà de façon très schématique pourquoi Nintendo va perdre de l’argent cette année (désolé pour tous ces raccourcis rapides : Nintendo dispose évidemment de couverture de taux de change, tous ses coûts ne sont pas en yens, etc.) : baisse des ventes cumulée à des variations de taux de change significatives = GAME OVER

 

Il n’y a pas péril en la demeure

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter : malgré de mauvais résultats cette année, Nintendo est un groupe avec les reins solides. Il dispose en effet d’un véritable trésor de guerre puisque son bilan est extrêmement solide (9 milliards d’euros de trésorerie disponible à l’actif et aucune dette financière au passif).

Néanmoins, comme le montre l’histogramme ci-dessus, le groupe devrait avoir du mal à retrouver des marges nettes historiques normatives à court terme.

 

De nombreux challenges à relever dans le futur

Le premier et il est de taille : le lancement de la Wii U en fin d’année. Je ne vois pas un attrait monstre à la fois de la part des casual gamers mais également des hardcore gamers. Les possesseurs de PS3 ou de Xbox devraient continuer à profiter de jeux aux graphismes très travaillés et attrayants : Grand Theft Auto V, Resident Evil 6, The Last of US, Bioshock Infinite pour ne citer qu’eux feront le bonheur de tous les gamers. Seule une énorme surprise dévoilée par Nintendo sur sa Wii U durant l’E3 pourrait changer la donne, il ne s’agit là que de mon sentiment et je me trompe très certainement.

L’évolution du marché du Jeu Vidéo ensuite avec les offres de cloud gaming. Comment la firme de Kyoto amorcera ce nouveau virage ? Google TV supportera les services d’OnLive cloud gaming et Apple TV devrait s’engouffrer dans la brèche afin de proposer également le même type d’offres. De là à penser que les consoles de salon disparaitront à moyen terme (et peut-être plus tôt qu’on ne le pense), il n’y a qu’un pas.

Du côté du jeu nomade, Nintendo devra lutter contre des smartphones toujours plus puissants et disposant de jeux amusants où des licences proposées sur console de salon seront aussi proposées sur téléphone. La 3DS n’a pas encore complètement séduit les joueurs mais les block-busters tels que Super Mario 3D Land, Mario Kart 7 ou Resident Evil : Revelations devraient attirer de nouveaux gamers (on y croit !).

 

En conclusion, la Wii U ne devrait pas faire décoller les ventes de Nintendo, dans un marché ultra compétitif où qui plus est, Microsoft devrait dévoiler sa prochaine console en 2013 avant que Sony lui emboite le pas.

 

Clap de fin

On referme ce billet aussi vite qu’il a commencé. Et si on continuait de jouer, tout simplement, sans trop se poser de questions ?

Pour terminer sur une note positive, je pense que la Wii U trônera chez moi à côté de sa petite sœur peu après son lancement en France.

Bons jeux à toutes et à tous !

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *