D. 13 et 14 : Nikko (partie 2 sur 2) – Japon 2010

D. 13 et 14 : Nikko (partie 2 sur 2) – Japon 2010

7h15, qu’on dort bien sur des futons… À moins que cela soit la randonnée de la veille qui y soit pour quelque chose. Une fois de plus, pas le temps de bailler au corneille ce matin, le petit déjeuner est prévu pour 7h30. Je me réjouis de manger de bons croissants avec du beurre et de la confiture autour d’un bon petit café (enfin un café sans goût japonais) comme j’avais pu le faire à Hakone.

C’est la première fois que je me sens fatigué durant ce fabuleux voyage. Je me reposerai plus tard ! Let’s go rock’n’roll ! 😉 A peine sorti de l’ascenseur, un doute m’envahit  😯 Ce n’est pas l’odeur des viennoiseries chaudes que je sens mais celle de la soupe miso et du poisson cuit. :mrgreen:

Hum… avançons dans la pièce, il y aura surement la même chose qu’à Hakone c’est à dire un petit déjeuner au choix : soit le traditionnel soupe miso, riz, poisson à la japonaise, soit quelque chose de plus soft pour des estomacs français (jambon, oeufs, viande, café, croissants, brioche…). Bingooooo ! ! ! 😥 Sur les tables sont disposés baguettes, bols de riz… Je regarde partout autour de moi, les dames s’affairent sur des plats salés, je vais déguster et pas dans le bon sens… Nous serons servi de la soupe miso, du poisson cru, des tranches de viandes cuites, du nato (absolument infecte, j’y ai quand même goûté), de la prune acide (qui aura servi au moins à enlever le goût du nato tellement la prune était acide), et d’autres mets que j’ai avalé sans faire le difficile en priant pour que je prenne au plus vite un café en sortant de l’hôtel. 😀

Avant le départ du ryokan, nous nous sommes reposés trente minutes dans le lobby, la vue sur le jardin était très reposante.

Le ventre pas du tout plein, il était temps de partir pour le premier sanctuaire. Même si la ville dispose de nombreux arrêts de bus, je n’ai pas très bien compris pourquoi nous avons marché le long de la route pendant trente minutes pour arriver sur le lieu du premier temple 😈 La ville de Nikko a été fondé par Shodo Shonin au VIIIème siècle. Elle se trouve à environ 150 km au Nord de Tokyo. Les temples ont été inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco en 1998.

Il y a des temples dédiés à la religion bouddhique, et d’autres au shintoïsme. Nikko abrite entre autres le mausolée de Tokugawa Ieyasu, l’homme qui a unifié le Japon. Son petit fils a construit un sanctuaire de toute beauté, comme vous le constaterez sur les photos ci-dessous. Nikko est connu pour ses trois singes sculptés et son chat en bois qui orne l’un des temples. Les 3 singes se cachent la bouche, les oreilles et les yeux. Il faut comprendre par là qu’il ne faut pas parler, entendre ou voir de mauvaises choses. Ils symbolisent la Sagesse. La statue que vous verrez ci-dessous est celle de Shodo Shonin, le fondateur de la ville de Nikko.

Nous sommes rentrés à Tokyo vers 18 heures, le temps pour moi de manger un petit ramen accompagné de gyosas. Néanmoins, après ce week-end « gastronomique », juste à côté de ma gare à Otsuka, il y avait un fast-food (Freshness Burger) qui me faisait de l’œil depuis déjà 2 bonnes semaines, je suis donc allé tester tout cela et le burger était en pleine forme. Je n’ai tout de même pas abusé en allant au combini me prendre une petite Häagen-Dazs caramel.

Week-end chargé, week-end terminé, demain journée free style ! Oh je sens bien Akiba ! 🙂

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *