D. 9 : les vieux temples font marcher le commerce – Japon 2010

D. 9 : les vieux temples font marcher le commerce – Japon 2010

Aujourd’hui, direction Akihabara encore une fois dans le but de tester un restaurant qui se trouve tout proche de la gare. Je retrouve donc mes deux compères à 11h00 à Shinagawa afin de filer directement vers Akiba.

Il nous faut environ vingt minutes en Yamanote pour arriver sur les lieux. On décide donc de déjeuner directement en arrivant. On se déchausse avant d’entrer dans le restaurant en prenant soin de placer ses chaussures dans des petits compartiments prévus à cet effet. Les tempura nous tente bien (beignets de crevettes / poisson) sur un lit de riz.

Nous sommes ensuite aller faire un saut dans le temps en allant explorer les rayons de Super Potato, le magasin de retrogaming de Tokyo. On y trouve tous les anciennes consoles et cartouches / cds depuis que le Jeu Vidéo existe. Il y avait même les Game & Watch, les premiers jeux vidéo portatifs grand public en quelques sortes. Ce sont devenus des collectors, certains peuvent se vendre plus de 500 euros pièce. Mariooooo !

Les bonnes choses ont une fin, plus de jeux vidéo pour aujourd’hui, direction Asakusa, à quelques stations de métro de là pour visiter le Senso-ji. J’attendais de me retrouver devant ce temple depuis bien longtemps et je n’ai pas été déçu. Arrivé sur place, j’ai toutefois été un peu dérouté par le nombre de magasins pour touristes qui précèdent le temple. Il y en a pour tous les goûts : vêtements, souvenirs en tout genre, alimentation autour du Senso-ji, etc. Cela gâche un peu le paysage mais c’est comme ça. Arriver au temple, je n’ai pu que contempler ce magnifique monument, à vous de juger. Vous verrez également la future plus grande tour du monde en arrière plan : la Tokyo sky tree. Les grues ont été placé en haut de la tour pour continuer à construire. Elle devrait mesurer plus de 600 mètres.

Après cette ballade, il nous fallait manger un bon plat typique. Il se trouve que mes compagnons d’aventure n’avaient jamais goûter de ramen, j’ai donc décidé de leur faire tester ce plat simple et goutu. Mais on le sait bien, c’est toujours quand on a besoin de quelque chose qu’on ne le trouve jamais. On a donc tourné une heure dans le quartier pour enfin tomber sur un bouiboui qui proposait uniquement 3 sortes de ramens. Rien n’était écrit en anglais, on a fait fumer le langage des signes 😀 Mais au final nous y sommes arrivés, jai ainsi appris un nouveau mot « niku » (viande) puisque Jamel ne mange pas de viande. Rien de plus simple ici, on prononce le mot niku et en même temps on croise les deux index pour dire non : « no niku ». Très basique mais cela suffit pour se faire comprendre et la prochaine fois que je reviendrai ici, je parlerai un peu mieux le japonais je pense.

Demain, visite du parc de Ueno et du palais impérial, tout un programme 😉

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

3 comments

  1. Les Bresses

    les Bressesc’est bien,de plus en plus de mots en japonais !à la maison on va se faire un ramen…visite bienoh les mario au bx ,il faut que je les cachecontinue bien ta visitedobby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *