D1. Un retour aux basiques – Japon 2011

D1. Un retour aux basiques – Japon 2011

Le jour J étant arrivé plus vite que je ne le pensais, il a fallu rejoindre mes compagnons de route à Roissy. Rendez-vous était pris à 11h30 et je suis arrivé bon dernier… à 11h30.

Cette année, je pars encore avec Autrement le Japon. Le vol s’est très bien déroulé jusqu’à Tokyo, nous avons survolé une mer de nuages et avons rejoint la nuit au dessus de la Russie. Peu de passagers ont pu apprécier le coucher du soleil à l’horizon puisque la plupart d’entre eux dormaient.

Après avoir mis les pieds à Narita, j’ai eu le droit à mon premier « no photo no video » : un employé de sécurité ne souhaitait pas que je photographie un panneau nous indiquant la bienvenue au Japon. Trop tard, j’avais déjà appuyé sur le déclencheur quand il s’est précipité sur mois, voici l’objet du délit :

Nous avons ensuite rejoint Tokyo en Narita Express (NE’X). Il faut à un direct environ 1h15 pour rejoindre Narita à Tokyo. Une fois à bord, on a tout loisir de dormir, d’étendre ses jambes, le confort est bon et niveau propreté c’est le top. les employés de la compagnie poussent le vice jusqu’à remettre les sièges dans le sens de la marche entre chaque trajet (les sièges pivotent à 360 degrés).

Après avoir rejoints nos appartements respectifs, il était temps de manger dans notre quartier ! Soba fraîches + porce pané en ce qui me conerne, c’était bien bon. Direction ensuite le quartier d’Ikebukuro pour que notre guide nous indique le point de rendez-vous pour le repas franco-japonais de demain. Rapide passage au BIC Camera pour acheter un adaptateur pour les prises. Ô merveille, je viens de m’apercevoir que les fiches sont trop petites pour les prises françaises… J’irai l’échanger demain…

Shinjuku ensuite pour 6 d’entre nous afin de réserver les billets de bus et du parc d’attraction. Bien que j’y avais été l’an dernier pour la même chose, j’ai tout de même demandé deux fois mon chemin aux employés de la ligne JR dans la gare. 5 minutes plus tard nous étions aux guichets Keio. Personne ne parlant japonais, j’ai donc du m’y coller et je me suis étonné à expliquer notre projet à la dame qui m’a assuré ne pas parler anglais (mouais?!). Bien que mes phrases ne devaient pas être parfaites et surement avec quelques fautes, j’ai réussi à réserver les places pour tout le monde. (La seule chose que je reprocherais à l’employé Keio en face de moi c’est le manque de compréhension quant au fait que j’ai pu un peu chercher mes mots, ça avait l’air de l’énerver et elle n’a fait aucun effort pour parler lentement…).

[Petit aparté pour les personnes de ma classe de japonais qui liront peut-être ces lignes : vous voyez, ça paye finalement les parties de rigolade du samedi après-midi … ok et accessoirement les shukudai à rendre et les cassettes à écouter 😀 (!!).]

Mont Fuji, nous voilà !

(3 heures de sommeil en presque 72 heures auraient pu avoir raison de moi mais comme l’an dernier, il ne fallait pas que je tente de me coucher avant 22h00 pour reprendre un rythme absolument impeccable sans subir les effets de décalage horaire. Lorsque je posterai cet article il sera surement 23h00, cela sera parfait).

Sarah a proposé au groupe de partir du côté de Shibuya. Je n’ai pas mis bien longtemps pour acquiescer, je voulais voir ce qu’était devenu ce quartier mythique après la mise en place de la politique de restriction d’énergie. Antoine, revenu du Japon il y a deux semaines et avec qui j’avais diner à Paris avant mon départ, m’avait dit qu’ils avaient tout de même réussi à épargner les symboles : ainsi, les écrans du Tsutaya sont toujours allumés et d’autres écrans crachent aussi des vidéos. Rien n’a vraiment changé à Shibuya et c’est tant mieux.

Direction ensuite le mandarake où certains ont commencé leurs emplettes, une bonne occasion pour moi de voir les nouveautés niveau One Piece. Si l’année dernière One Piece était présent partout, cette année, c’est encore pire (pour notre plus grand plaisir!). Décidément, ce manga met KO tous les autres titres.

 

Petit tour du quartier ensuite où nous avons pu croiser une troupe de danseurs en yukata, tout proche du Disney Store. Voici une petite vidéo de leur prestation. (@CaXius : parfait la mise en ligne sur Youtube des vidéos du 7D!) :

Après avoir diné au Yoshinoya (chaine de restauration rapide), nous avons flané encore un peu dans le quartier, certaines personnes ont souhaité faire des purikura (photos sur lesquelles les yeux sont agrandis pour donner un effet « kawai » / « mignon »). Bien fatigué, j’ai pris la Yamanote (ligne circulaire autour de Tokyo) pour rentrer à Otsuka avec Aude, Cyril et Mael.

Ce soir, je pense que je vais bien dormir ! Allez, à demain pour de nouvelles aventures !

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

3 comments

  1. yannick

    Je kiffe ce 1er article!!!!
    Comme d’habitude, j’adore tes photos ( ca change des miennes qui vont dans tout les sens mdrr)
    L’année dernière le transport vers Tokyo était en car, maintenant c’est le Narita Express… Ca a bien changé depuis l’année dernière.
    Y a t’il de nouveaux guides ou c’est toujours les mêmes?

    Tu fais vivre ce voyage par ton écriture. Ça me rappelle de bons souvenir: la fourmilière de Shibuya, le Mandarake !
    Alors pour ce 1er jour avec Cyril, une séance boite de nuit s’impose au Wromb ou la Fabrique??
    Putain!!!!!!!! Je veux partir!!!!!!!!!!!!!! La prochaine fois je serai de la tournée…

    Vivement la suite de vos aventures!!!

  2. fanny

    Yeah !!
    Le japon… tu as les pieds sur le sol japonais… youhou !! Comme je t’envie !! 8D
    T’as marché sur Shibuya ! je veux marcher sur Shibuya…
    Oh, comme quoi, ca nous sert nos cours du samedi, par contre on a pas appris le verbe « réserver » comment tu t’es débrouillé? La nana n’a fait aucun effort? Richard en rentrant nous a raconté une histoire similaire, ça a l’air d’être assez courant …c’est dommage!

    Vivement la suite de tes aventures =D

  3. Pingback: [Spectacle] Japan Day – Des prestations envoutantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *