D. 4 : entre modernité et magie – Japon 2010

D. 4 : entre modernité et magie – Japon 2010

Aujourd’hui, débute une matinée tout ce qu’il y a de plus normal pour un fan de manga et de jeux vidéo : une tournée à Akihabara ou Akiba pour les intimes. Je retrouve toute la fine équipe vers 11 heures à la sortie des portiques.

On navigue dans le quartier, nous ne mettons pas longtemps à atterrir au Mandarake de Akiba. Un mandarake est un lieu où on trouve toute sortes de choses spécialement tout ce qui tourne autour des jeux vidéo et des manga. Le mandarake de ce quartier fait 8 étages et regorge de produits aussi divers que variés : figurines (neuves ou très anciennes, certaines sont collector), retrogaming (vieux jeux), manga / artbook, hentaï (manga pour adulte), perruques et poupées, etc.

En début d’après midi, j’avais rendez-vous avec une autre personne du groupe au musée Ghibli (à prononcer « Jibli »). Bon, il ne nous restait plus qu’une heure pour y arriver. Après avoir demandé la solution la plus simple à un vendeur du mandarake pour aller à la gare de Mitaka (la plus proche du musée), on s’empressa de s’engouffrer sur la ligne de train adéquate. Le musée Ghibli regroupe les œuvres de Hayao Miyazaki. On peut citer les films les plus connus de cet artiste : Nausicaä de la vallée du vent, Le château dans le ciel, Kiki la petite sorcière, Mon voisin Totoro, Princesse Mononoké, Le voyage de Chihiro, le Château ambulant, Ponyo sur la falaise, Porco Rosso.

Malheureusement il était interdit de prendre la moindre photo et c’est fort dommage car le musée est féérique. Vous trouverez quelques photos ci-dessous des alentours. Sur le chemin, nous avons croisé une belle 2cv.

Comme si cela ne suffisait pas, après la visite du musée, rendez-vous était pris avec les collègues pour un aller-retour express à Nakano, à un autre mandarake, encore plus grand que celui visité dans la matinée. N’ayant pas eu le temps de déjeuner, nous sommes allés dévorer (c’est bien le mot) un plat de nouilles sautées en sous-sol. J’en ai profité pour prendre en photo l’équipe du restaurant. Les nouilles était juste magiques ! !

La journée était loin d’être terminée puisque nous avions rendez-vous le soir pour diner (oui encore de la nourriture, toujours, encore ! !). Le petit plus du jour c’était qu’il s’agissait d’un Teppanyaki (鉄板焼きou « teppan » signifie plaque et « yaki » se traduit par grillé comme nous avons pu le voir dans un billet précédent), un bon restaurant où les cuisiniers préparent vos aliments devant vous. Attention les yeux et le goût, le bœuf de Kobe (élevé à la bière et au massage) fond sous la langue, je n’ai jamais mangé une viande aussi délicieuse… :roll:

Au total, nous aurons droit à sept plats totalement délicieux. Une vidéo ? Il suffit de demander :

 

 

Que serait un voyage tokyoïte sans des nuits bien remplies ? En se promenant dans notre quartier favori, à Shibuya, nous sommes tombés sur un magasin qui vendait de tout et de rien sur 4 étages, enfin c’est un supermarché à la mode japonaise c’est à dire que c’est un véritable capharnaüm où les brosses à dents côtoient les bonbons. Et je ne m’étonne même plus dorénavant de voir les gens faire leurs courses à 2 heures du matin tranquillement. Acheter un savon ou un paquet de biscuit ici c’est normal à cette heure de la nuit. Nous avons poursuivi ensuite cette expédition nocturne en allant jouer au bowling et au billard afin de patienter et de manière à pouvoir prendre le premier train de Shibuya, à savoir 4h38. Comme dit si bien la voix automatique sur le quai de la gare : Shibuyaaaa ! Shibuyaaaa !

 

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

2 comments

  1. Seyth

    Je dors peu et bequcoup dans les trains puisque j ai toujours 30 minutes par ci par la de transport mais la semaine derniere a ete charge en excursionsa plus7.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *