D. 15 : entre Nakano et Asakusa mon coeur balance – Japon 2010

D. 15 : entre Nakano et Asakusa mon coeur balance – Japon 2010

Rendez-vous à 11 heures avec Yannick et Jamel pour une journée improvisée. Il me reste juste 2 ou 3 quartiers à visiter, aujourd’hui on va se faire plaisir en allant voir quelques des centaines de figurines au Mandarake de Nakano. On s’engoufre donc dans le métro direction Nakano. Etrange, il n’y a juste que 2 filles dans la rame.

L’une d’elle sort rapidement, je jette un rapide coup d’oeil sur la vitre et rigole tout seul : il est écrit « Women only ! » Les femmes à Tokyo ont des rames de métro réservées spécialement pour elles, sympathique mais le fait d’y être entré nous fait un peu passé pour des pervers ou, plus sérieusement, pour des gayjins (noms donnés aux étrangers au Japon) que nous sommes. Nous décidons de rester assis jusqu’à Nakano.

Le mandarake de Nakano est le plus grand de Tokyo, on y trouve des milliers de figurines de dessins animés, des jeux vidéo à profusion et beaucoup d’autres articles. Plus de deux heures nous seront nécessaires pour ne faire qu’un étage. J’en ressors avec une box One Piece avec de très belles pièces et le booklet Strong World 00 édité lors de la sortie du film. Parfait, je ne l’avais pas trouvé au Mandarake de Shibuya et de Akiba, une bonne chose de faite. Cela me forcera à bosser mon japonais.

14 heures, l’appel du ventre, nous décidons de manger au même endroit qu’il y a 10 jours, dans le très bon restaurant de nouilles sautées. Après cette pause salutaire, direction Asakusa dans le but de voir de plus près la Tokyo Sky Tree. A peine sortis du métro, deux japonais nous interpellent, l’un à un micro à la main, l’autre une caméra, ce sont deux journalistes de Fuji TV. Pour être sûrs de bien être compris, l’un deux me montre une feuille de papier avec une question en anglais dessus. Ils veulent savoir ce que nous avons dans nos sacs et qui proviennent de notre pays. On leur explique qu’on vient de France et qu’à part nos appareils photos, tout le reste de nos affaires est dans nos hôtels. Peu importe, ils veulent qu’on sorte nos achats du jour. Ce sera la logbox One Piece en ce qui me concerne et un Sangoku avec le vaisseau Capsule pour Yannick. Notre interview devrait être diffusée à 4 heures du matin jeudi. Ce sera sans moi, je dormirai tranquillement à cette heure.

Nous poursuivons donc notre route vers la Tokyo Sky Tree mais malheureusement, avec le brouillard ambiant, passé les 100 mètres de haut, on ne distingue plus rien. Nous en avons tout de même profité pour prendre un cliché de l’œuvre d’art (?!) de Philippe Starck (la flamme) et le bateau designé par le créateur d’Albator qui transporte les touristes et fait des allers retours sur la Sumida d’Asakusa jusqu’à l’ile artificielle d’Odaïba.

Il commence à faire frais dehors, Starbucks étant mon meilleur ami jusque là pour me réchauffer réveiller, direction café ! Il y a des Starbucks à tous les coins de rue ici, cela m’a permis de me reposer un peu et à Jamel de lire son Shonen Jump acheté au Mandarake ce matin. Pour terminer cette journée, direction Shinjuku pour déguster des tempura légumes soba. Mauvaise expérience malheureusement pour Jamel qui n’a pas aimé que les tempura trempent dans le bouillon avec les soba. Pour ma part, j’ai repris un deuxième bol. A demain !

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

1 comment

  1. Les Bresses

    salut remsles nuits sont courteset bien tu en fait des klms à pieds et tu en manges des spécialités !bonne continuationen ce qui concerne les sumos,cest spécial !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *