HS : Otsuka : mon chez moi – Japon 2010

HS : Otsuka : mon chez moi – Japon 2010

Tokyo, si je pouvais y vivre cela serait le pied ! 😉 Y travailler pour un occidental, pas évident. Quoiqu’on en dise ici, on est considéré comme des gaijin (des étrangers avec une connotation péjorative). J’y reviendrai dans un autre billet mais j’ai été assez surpris que l’on me dévisage à ce point dans le métro.Le paragraphe qui suit n’est que purement subjectif et il ne reflète bien sûr uniquement que mon point de vue.

Dans la rue, la façon d’aborder les gens, comme me l’a justement fait remarquer Antoine (un français qui est aussi là pour un mois), va dépendre de son interlocuteur. Un homme vous parlera plus aisément qu’une femme dans des lieux publics. Ainsi, demander son chemin relève quelques fois du parcours du combattant en fonction de la personne à qui vous vous adressez, il faut employer des tons différents et aborder les gens différemment.En milieu plus « clos », les relations sont complètement inversées, après 3 semaines ici au Japon, je commence à connaître certains codes et à déchiffrer les réactions des gens ici mais très sincèrement j’ai énormément de mal… :?Niveau métro, c’est la même chose, je me demande si je ne sens pas le poisson quelques fois : une place libre à côté de moi est restée inoccupée alors que le métro était bondé ou pire dès qu’une place se libérait ailleurs, la personne à côté de moi partait s’y assoir.Passez cette parenthèse, j’ai maintenant tous mes repères après trois semaines passées dans cette agréable petite cité.Otsuka, une station sur la JR line Yamanote, un quartier relativement populaire, Otsuka, mon point d’attache à Tokyo. Lorsque je suis arrivé ici, il faisait 40 degrés, bien que respirable, il fallait trouver l’air ! 😐 Heureusement, on trouve la climatisation dans chaque bouiboui et dans le métro :-)Les participants de mon voyage étaient éparpillés aux quatre coins du quartier, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir faire seul pendant 4 semaines. Heureusement, j’avais rencontré des gens sympathiques qui logeaient à Shinagawa et très vite, j’ai pris mes repères dans ce quartier qui me semblaient énorme.Otsuka, sa gare avec la Yamanote, ses Pachinko, ses restaurants de ramens, ses bars exotiques ou non, ses combinis ouverts 24h/24. Bien pratique lorsque vous avez une envie de glace à minuit ! :DJe vis dans un appartement disposant de quatre chambres avec cuisine, douche / toilettes et petit salon commun. Il n’en faut pas plus de toute façon à Tokyo, personne ne cuisine et tout le monde mange dehors. Ma chambre est plutôt spacieuse, environ 10 mètres carrés, de quoi entasser toutes mes affaires, mon netbook qui me sert à rédiger ces billets sur le blog.Le Mac Donald’s est à 20 mètres de chez moi, juste au bout de la rue, bien qu’à Paris je me refuse à rentrer dans un fast food dorénavant, je me dis qu’ici ce sont les vacances et j’y vais régulièrement. Comme il est ouvert 24h/24, j’y vais quelques fois peu après minuit. Je privilégie tout de même les curry shop et les restaurants de ramens / gyosa. Il m’arrive même couramment d’enchaîner deux restaurants car je me dis qu’à Paris, les restos japs il n’y en a aucun, ils sont tous tenus par des chinois et que les ramens, je peux courir pour en manger des aussi bons qu’ici, idem pour les curry shop, tempuras et sushis.Allez, place aux photos ! A bientôt !

Pour le fun et comme on est en hors sujet, voici une petite vidéo pour les amateurs d’électro, un bon remix de Boys Noize sur Phantom II de Justice découvert lors d’une soirée à Tokyo ! Un bon vieux son des familles comme je les aime :

Sayonara !

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *