Tokyo Game Show 2013 : prise en main de Knack

Tokyo Game Show 2013 : prise en main de Knack

Lors des journées business, j’ai eu l’occasion de tester quelques jeux dont Knack sur PS4. Petit tour rapide de mes premières impressions sur ce jeu de plateforme.

J’avais mis la main sur la manette de la PS4 pour la première fois sur Fifa 2014. J’avais envie de jouer à un titre qui m’avait laissé perplexe lors de la conférence Sony en début d’année. Knack avait été le premier jeu présenté à New York alors qu’il n’avait à priori pas l’étoffe d’un jeu AAA.

Après une trentaine de minutes de queue, il était temps de rejoindre une borne PS4 pour tâter du paddle. J’ai eu 15 minutes pour essayer ce titre créé notamment par Mark Cerny, peut être pas assez pour me faire une première impression sur ce titre pas comme les autres.

Des graphismes relativement plats

Rien de révolutionnaire côté grapGraphismes de Knackhismes, ce jeu ne m’en n’a pas mis plein les yeux. C’est coloré certes mais pas transcendant. Bien qu’on puisse y jouer sur PS Vita et que les graphismes doivent être au rendez-vous, j’ai testé le jeu sur une PS4 et donc grand écran.

La démo proposait différents niveaux dont une partie dans une caverne glacée. C’est beau mais loin d’être magnifique, la PS4 peut très clairement nettement mieux faire.

Je m’étais étonné en février dernier lorsque Sony avait décidé de mettre en avant ce Knack. Quoiqu’il en soit, je n’ai joué que quinze minutes, il serait malvenu de tirer des conclusions sur ce titre même sur le plan des graphismes.

Un gameplay attrayant

 Knack au Tokyo Game ShowCôté gameplay, on peut dire que j’ai été plutôt séduit après quinze minutes de jeu. La prise de main est intuitive, l’hôtesse m’ayant indiqué les quelques boutons utiles pour avancer dans la démo. En 20 secondes chrono, on maîtrise Knack qui peut se dématérialiser à volonté pour passer certaines zones et ainsi devenir minuscule. Lorsqu’il vous faudra exploser des ennemis, vous n’aurez qu’à repasser en mode barbare et laisser parler votre puissance de frappe !

Dans la démo proposé, Knack peut même devenir géant et ramasser des voitures pour les lancer par exemple contre des hélicoptères; une sorte de Godzilla en pleine ville, assez amusant je dois bien l’avouer.

Knack regagne des points de vie en détruisant des bornes de ci de là, cela ayant pour effet de régénérer son armure.

Un jeu dédié à une tranche d’âge spécifique

Le nouveau titre de Mark CernyBien que je sois un fan des jeux de plateformes, Knack n’a pour le moment rien dévoilé de fantastique même si le jeu est très kawai. On l’a vu, le jeu se prend en main en un rien de temps et les actions de Knack sont assez basiques puisqu’il faut frapper des ennemis puis sauter. Encore une fois, pas de conclusion prématurée, j’espère me faire une opinion sur le titre dans les semaines à venir notamment durant le Paris Games Week; en espérant pouvoir en voir un peu plus. 

Knack saura trouver son public mais je ne pense pas que ce jeu figure dans ma liste d’achat principale lors de la sortie de la PS4.

Knack au Tokyo Game show

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *