Paris Games Week 2012 : la Wii U fait son show

Paris Games Week 2012 : la Wii U fait son show

Eh les amis, on ne va pas se le cacher, la vraie attraction de ce Paris Games Week 2012 ce n’était pas la file d’attente de Black Ops II, ce n’était pas non plus les décibels qui ont dû massacrer des centaines de tympans. L’attraction phare se trouvait juste à l’entrée du salon avec une toute petite partie de son line up.

 

C’est donc durant cinq jours que le grand public a pu découvrir la future console de Nintendo qui on le rappelle sortira le 30 novembre prochain.

La firme de Kyoto avait bien préparé le terrain puisque les bornes Wii U se trouvaient dans une zone bien délimitée par des barrières. Pour accéder dans cette zone, chaque visiteur devait retirer un ticket au préalable. Chaque sésame donnait le droit de venir toucher la mablette durant trente minutes. C’est plutôt bien pensé pour permettre la régulation du trafic.

À l’intérieur de la zone se trouvaient quelques dizaines de bornes Wii U dont un espace clos pour les jeux estampillés PEGI 18+ dont Assassin’s Creed III, Ninja Gaiden ou bien encore Zombi U. Très bonne initiative de Nintendo qui a joué le jeu. Je n’ai jamais vu aucun enfant pénétrer dans cet espace réservé aux plus âgés puisqu’ils se faisaient interdire l’entrée par les agents de sécurité.

Chacun a pu se faire la main sur les futurs jeux proposés par Nintendo (New Super Mario Bros U, Game & Wario, Nintendo Land, Wii Fit U, The Wonderful 101, Pimkin), par SEGA (Sonic & All Stars Racing Transformed) et par Ubisoft (Assassin’s Creed III, Zombi U et Rayman Legends).

Ce qui m’a véritablement emballé, c’est l’enthousiasme des joueurs. Si je pensais que de nombreux visiteurs feraient le déplacement sur le salon pour tester la Wii U uniquement par curiosité, j’étais loin d’imaginer l’engouement du public pour la machine : sur chaque borne, les gens avaient la banane, ça se tirait la bourre à qui mieux mieux, enfants et adultes compris. C’est bien là la réelle force de Nintendo, arriver à réunir une famille entière devant un seul et même jeu.

N’ayant pas eu la chance de pouvoir mettre la main sur la mablette avant le Paris Games Week, je suis donc arrivé sans à priori devant cette Wii U. J’ai eu l’occasion de tester trois jeux : Zombi U, Nintendo Land et New Super Mario Bros U.

Zombi U c’était un peu mon coup de cœur de l’E3… sentiment un peu mitigé après l’avoir eu en main.

Comme de nombreux joueurs, j’ai vécu mon premier frisson vidéoludique en 1996 lorsque j’ai pénétré pour la première fois dans le manoir de Raccoon city. On commence donc par les points positifs. Zombi U a tout pour plaire aux fans de films de genre : l’ambiance et le gameplay servent merveilleusement bien le jeu.

Ce jeu est en quelque sorte un mix entre Resident Evil et Silent Hill. Je reste cependant persuadé qu’un salon n’est pas le meilleur lieu pour apprécier un jeu comme Zombi U : rien ne remplace une pièce un peu sombre et une aventure vécue en solitaire, sans personne autour de soi. La démo permet néanmoins de se faire une idée sur l’environnement, sombre et glauque. Du tout bon !

Graphiquement plutôt abouti sans être un monstre de technologie, les équipes d’Ubisoft ont réussi à trouver un gameplay attrayant grâce à la mablette qui sert notamment de scanner, de plan numérique et d’inventaire. Pour parfaire le tout, lorsque vous plongez les mains dans votre sac, le jeu n’est pas en pause, la vue passe à la troisième personne et vous pouvez vous faire attaquer par un zombi. Mieux, si vous êtes infecté, vous ne mourrez pas. Vous rentrerez dans la peau d’un nouveau personnage et vous pourrez retomber sur votre ancien personnage. Pour récupérer votre ancien sac, il faudra tout simplement tuer votre ancien personnage ! Bien pensé !

Petits points négatifs : je n’ai fait que passer les pièces au peigne fin en abusant du scanner. Impossible de me faire une idée précise sur ce titre qui nécessite une légère prise en main. En n’y jouant que quelques minutes, je n’ai pas pris la claque tant attendue. Quelques fois il y a une alchimie qui se créée, là, je n’ai pas été très emballé mais je ne saurais pas expliqué pourquoi. Il faudrait peut-être que je joue plus sur ce titre…

Nintendo Land m’a fait bonne impression même si je ne me tournerais pas spontanément vers ce type de jeu.

J’ai pu me faire la main sur Mario Chase en incarnant tour à tour le chat (à l’aide des Wiimote) et de la souris (à l’aide de la mablette). Nous avons joué à quatre, le but du jeu est simple : Mario est la souris et doit déambuler dans une zone pour échapper aux souris incarnées par des Todd. Celui qui joue Mario utilise la mablette, il a une vision globale de la zone avec les positions exactes des Todd en vue aérienne. Les Todd doivent regarder l’écran splitté et un indicateur de distance leur indique la position de Mario. En bref, un jeu assez fun !

Enfin, que dire de New Super Mario Bros U ?! 

Jouer en HD c’est sympathique et j’ai eu le temps de le tester environ une quinzaine de minutes en prenant le soin de refaire les niveaux. La mablette n’apporte rien de novateur, Mario reste Mario et ce n’est peut-être pas plus mal.

 

En conclusion, cette Wii U manque clairement d’une killer app’. Je le savais bien avant le Paris Games Week mais je pensais que Zombi U arriverait à me faire changer d’avis. Vais-je pour autant ne pas l’acheter ? L’avenir me le dira mais je n’ai qu’une crainte : que cette console prenne un peu la poussière à côté de sa petite soeur mais également de la PS Vita. Alors oui New Super Mario Bros U est sympathique (je suis un fan de Mario depuis ma tendre enfance comme de nombreux gamers), oui Rayman Legends est splendide, fluide et ultra dynamique. Est-ce que tout cela sera suffisant pour que j’achète cette console en Day 1 ? Je ne pense pas. Fin novembre, j’aurais fort à faire avec Hitman Absolution ou bien encore Farcry 3 pour ne citer qu’eux.

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *