Paris Games Week 2012 : rapide tour d’horizon

Paris Games Week 2012 : rapide tour d’horizon

Bonjour à toutes et à tous. Avant de rédiger quelques articles thématiques, je vous livre mes impressions à chaud sur le Paris Games Week 2012…

Une impression générale en premier lieu sur cette nouvelle édition du Paris Games Week : la superficie et le volume.

Paris Games Week 2012 s’étale cette année sur une surface de 30 000 mètres carrés et s’est donc vu dans l’obligation de déménager dans le Hall 1, portes de Versailles. J’avais d’ailleurs anticipé le coup l’an dernier dans un de mes articles « Paris Games Week 2011 : on retiendra« . Pour rappel, le salon recouvrait une surface de 14 000 mètres carrés en 2010 à 22 000 mètres carrés en 2011. Cela dit ce n’est que l’an dernier que le Paris Games Week a accueilli l’ESWC (compétition de e-sport) et le Fise (compétition de BMX et de roller sur rampe).

Au premier coup d’œil, le salon semble plus petit que l’an dernier mais détrompez vous : cela est en partie dû au fait que le salon ne remplit pas complètement l’immense Hall 1 d’une superficie de 50 000 mètres carrés. Cependant oui, le salon a bel et bien doublé de taille en trois ans ! 1000 bornes de jeu seront dispatchées sur l’ensemble du salon.

Ce qui saute aux yeux ensuite c’est le volume général et l’espace entre les stands. Les allées sont plus larges ce qui devrait permettre de fluidifier le passage et ainsi de se sentir moins étouffé lorsqu’on traverse le salon de long en large. Il ne devrait plus avoir de goulot d’étranglement au niveau des intersections ce qui fera un bien fou.

Passons maintenant au plat de résistance : le contenu. Il y a « à boire et à manger » sur le salon et chaque tranche d’âge y trouvera son compte. Le SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs), à l’origine de la création du Paris Games Week, a enclenché le turbo pour que le salon soit une véritable fête pour toute la famille. C’est ainsi qu’à quelques mètres de l’entrée, on trouve le PGW junior sur un espace de 600 mètres carrés. De nombreuses bornes y sont installées et permettent aux plus jeunes de profiter de jeux destinés à leur tranche d’âge. Ce n’est pas tout puisqu’un stand Skylanders Giants se trouve à quelques mètres de là : parents en enfants peuvent en toute quiétude jouer à ce « hack’n’slash » bon enfant.

Côté gaming pour les moins jeunes, je suis ravi de retrouver cette année les stands de Konami et de Square Enix qui proposent notamment de jouer respectivement à Metal Gear Rising Revengeance et Hitman Absolution *^3^*

Les grosses licences sont là et permettent de se faire sa propre opinion avant la date de lancement de leurs futurs bébés (FarCry3, Call of Duty Black Ops II, Halo 4, Metal Gear Rising, Hitman Absolution, etc.) ou à peine sorti (Assassin’s Creed 3, Forza Horizon, Medal of honor Warfighter, Need for Speed : The most wanted, etc.).

Mais la star, la vraie, c’est chez Nintendo qu’on la trouve avec la présentation de la Wii U. Je n’avais pas encore eu l’occasion de mettre la main dessus et je ne ferai aucun commentaire sur la console puisque je n’y ai pas assez joué et que je n’ai testé qu’un seul jeu sur la machine (ZombiU). Je rédigerai un article entier sur mes impressions après avoir tâté un peu plus de la mablette.

Côté Sony, un stand toujours aussi animé avec pas mal de jeux mais cela sent clairement la fin du cycle de vie de la PS3. J’aurais aimé voir un peu plus d’animations autour de la PS Vita

Quid des stands « annexes » ? Les médias entrent enfin vraiment sur le salon. Si Jeuxactus.com était déjà présent sur le salon l’an dernier avec l’espace Super Marcus World, c’est Game One qui débarque cette année avec un stand. J’ai été très content de retrouver Mo5.com qui propose toujours plus de bornes d’arcades et une rétrospective Metal Gear Solid pour le 25ème anniversaire de la licence (déjà !!) réalisée en partenariat avec Konami.

Une des attractions phare c’est l’ESWC qui fait salle comble. Des finales de folie sauront mettre tout le monde d’accord.

Bon salon !

 

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *