Paris Games Week 2012 : une partie e-sport d’anthologie !

Paris Games Week 2012 : une partie e-sport d’anthologie !

Amis gamers amis gameuses, lorsqu’on en a marre d’arpenter le Paris Games Week, de faire la queue pour jouer à un jeu ou bien parce qu’on aime ça tout simplement, rien de mieux qu’un petit détour par la scène de l’ESWC. Cette année, j’ai eu l’occasion d’assister à un match de fou…

Je ne m’étais jamais vraiment intéressé aux compétitions de jeux-vidéos, c’est réellement l’an dernier et finalementgrâce au Paris Games Week que j’ai pu apprécier cette discipline. Cette année, j’ai remis ça en regardant quelques matchs de Starcraft II mais j’avoue ne pas très bien tout comprendre au niveau commentaires n’étant pas moi même un adepte de ce jeu et donc des multiples stratégies mises en place par les joueurs.

C’est un peu par hasard que je suis tombé sur un tweet de Stéphanie Harvey samedi soir qui indiquait que sa team (UBINITED) participerait à la finale le lendemain. J’avais eu l’occasion de les voir remporter la compétition de Counter Strike Go l’an dernier et ayant apprécié ça, je me suis donc dit qu’il serait sympathique de voir si elles allaient réussir à conserver leur titre de championne du monde.

Petit rappel des règles de CS:GO par l’ESWC :

Un match standard se joue en une partie et oppose deux équipes de cinq joueurs. Une partie est jouée sur une map de 2 manches de 15 rounds déterminée par la procédure de choix de map. Les équipes doivent jouer alternativement terroriste et contre-terroriste en changeant de manche, et marquent un point en gagnant un round dans le jeu. Le gagnant du match est l’équipe qui a gagné 16 rounds. Un match standard peut se terminer par une égalité si les deux équipes ont chacune remporté 15 rounds. Lorsqu’une équipe gagne 16 rounds le match se termine et les rounds restants ne sont pas joués.

C’est donc un peu avant 13 heures que je me suis rendu devant la scène de l’ESWC pour assister à cette grande finale : les ALTERNATE (allemandes) vs. les UBINITED (américaines). La salle n’était pas encore totalement remplie, le match n’avait pas encore débuté. Il restait encore quelques places libres parmi les 2000 chaises mises à la disposition des spectateurs. Pour information, il faut savoir que pour la finale française de Starcraft II, l’ESWC a recensé 4000 personnes et pour la finale internationale 5000 passionnés, tous massés devant la scène, sur les côtés et dans les allées. Impressionnant !

À partir de ce moment, on est entré dans une autre dimension : les ALTERNATE, déchaînées ont remporté la première manche 16 à 7. Mouais, on va dire à ce moment là que les UBINITED devraient élever leur niveau de jeu…

Que neni, les américaines seront menées 11 à 4 avant de revenir au score dans la deuxième manche et mettre tout le monde d’accord : 22 à 19 et donc une manche partout. On se dit alors que les détentrices du titre devraient s’envoler vers la victoire. Détrompez-vous ! Troisième manches et des UBINITED complètement sonnées, le score est sans pitié : 14 à 1. Stupéfaction avec une manageuse des UBINITED dans le doute, tout comme l’un des commentateurs qui ne comprennent pas ce qui se passe…

On se dit alors que c’est plié (14 à 1, à deux points du match normalement la messe est dite) et que les allemandes vont remporter le titre de championne du monde. Il faudrait un miracle pour que les UBINITED reviennent au score. Il suffit en effet aux ALTERNATE de gagner deux rounds pour en finir. C’était sans compter sur l’expérience et le mental des américaines. Potter enchaînera les headshots avec son arme préférée, le fusil de sniper. Bam ! 15-14 !!

Après un baroude d’honneur, égalisation. 15-15 dans cette troisième manche. C’est finalement sur le score de 19 à 17 que les américaines remporteront ce match riche en émotions. Quelle remontée au score !!

On se quitte avec quelques clichés.

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *