The Blacklist la meilleure série du moment

The Blacklist la meilleure série du moment

The Blacklist est une série qui a tout pour plaire. Toi derrière ton écran, petit sérivore, suis-moi et prends ton 45mm. On part rapidos à Washington !

Le FBI, la NSA, les gentils, les bad guys, c’est pas un peu du réchauffé ? Evidemment oui si le scénario est moisi, les personnages sans charisme et le montage mou rendant le tout sans saveur.

Ici, on nous ressert des agents du FBI mais le pitch aussi simple qu’astucieux rend The Blacklist terriblement efficace. Allez hops, disséquons un peu la bête afin que vous vous fassiez votre propre opinion.

Des intrigues dans l’intrigue

L'histoire de la sérieRaymond Reddington est un badass de haut vol : la cinquantaine, son carnet d’adresses est rempli de noms de criminels et cinglés extrêmement dangereux. Agissant dans l’ombre et ayant disparu des écrans radars des agences de renseignement depuis une vingtaine d’année, Reddington décide un beau matin de se livrer de son plein gré au FBI afin de conclure un marché. Le deal est simple : Reddignton partage son carnet d’adresses avec les flics et il obtient en échange une immunité totale. À lui la liberté, sa vie de nabab entre l’Europe et les Etats-Unis qu’il rejoint à bord de son jet privé. Seule condition : il ne souhaite parler qu’à Elizabeth Keen (aka Lizzie), une jeune recrue du FBI. Pourquoi ? On ne le sait pas vraiment.

L’intrigue est un peu plus complexe qu’elle n’y parait puisqu’elle ne se limite pas qu’à la chasse aux criminels, elle va se propager bien plus loin afin de rendre le show relativement addictif.

La relation qui s’installe entre le très malin Reddington et la jeune Keen est également un argument massue dont joue les scénaristes : pourquoi ce richissime criminel a souhaité travailler spécifiquement avec la jeune femme ? Quel est le lien qui unit ces deux là ? Que recherche Redddington ? Autant de questions qui appellent des réponses.

Et puis il y a le mari de Lizzie. Trop honnête pour être vrai, est-il un simple enseignant ou joue t’il un double jeu ? Voilà une autre intrigue qui devrait nous tenir en haleine durant toute la première saison de ce show explosif.

Des personnages assez clichés

Raymond Reddington et Elizabeth KeenEn tête de liste, on retrouve donc Raymond Reddington et Elizabeth Keen.

On peut dire que James Spader est terriblement à l’aise dans son costume de criminel mégalo qui a un sens de la répartie absolument diabolique. À croire qu’il était fait pour ce rôle. Quant à Megan Boone, son jeu est peut-être moins parfait mais l’illusion opère, on se laisse emporter par son histoire personnelle en éprouvant même de l’empathie pour cette jeune femme à qui toutes les misères du monde arrive.

Les personnages secondaires arrivent eux aussi à faire illusion même si ils ne débordent pas d’un charisme exceptionnel. Sans ordre particulier, il y a Donald Ressler, un agent du FBI avec pas mal d’expérience qui vit mal le fait que l’attention et les honneurs reviennent à Lizzie la « bleusaille ». Harold Cooper est le directeur du FBI et dirige la petite troupe. Meera Malik travaille quant à elle pour la CIA et rejoint l’équipe de choc. Et puis enfin, il y a Tom Keen, le mari de Lizzie qui sous son air nonchalant cache peut-être un lourd secret.

Une sauce qui prend malgré quelques défauts

General LuddLa série se veut dynamique et l’est peut-être un peu trop certaines fois, les scénaristes arrivent à condenser une histoire en une quarantaine de minutes. En effet, à un épisode est généralement associé un badass qui a son nom en tête d’affiche sur la blacklist. Cela veut dire qu’en un épisode, on a le temps de voir une chasse à l’homme qui est couronnée de succès. Pour faire simple, un épisode égal un salaud en moins dans la nature. D’habitude, je n’adhère pas trop à ce type de scénario c’est pourquoi j’avais vite zappé la série Alcatraz. Le mix entre ces enquêtes et les différentes intrigues rendent le tout pourtant extrêmement sympathique.

Chaque histoire et chaque profil de criminel est différent et on n’est jamais lassé derrière son écran. Les situations sont elles aussi très variées afin de toujours captiver l’attention du téléspectateur.

Les personnages sont attachants et on a envie de savoir ce qui se trame derrière tout ça : pourquoi Reddington s’est-il rendu et coopère t’il avec le FBI ? Qui est véritablement le mari de Lizzie ? 

The Blacklist est la bonne découverte, c’est surement pour moi la série du moment. À ne pas manquer c’est évident.

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *