Under the dome : mou du genou

Under the dome : mou du genou

Un beau jour, une petite bourgade des Etats-Unis se voit coupée du monde extérieur après qu’un dôme mystérieux l’ait totalement recouvert. Les habitants devront donc se débrouiller par eux même puisque la barrière de ce dôme est totalement hermétique ne laissant rien passer, pas même les sons.

Adapté d’un roman de Stephen King, la série démarre d’entrée de jeu avec l’apparition du dôme. Le ton est donné et très vite, nous allons faire la connaissance des protagonistes avec qui nous passerons cette première saison.

Un casting minimaliste et décevant

Big JimChester’s Mill est une petite ville du Maine. L’intrigue principale de Under The Dome va donc tourner autour d’une poignée d’individus, habitants de la bourgade ou simples voyageurs de passage en ville.

Les producteurs n’ont pas voulu prendre trop de risques sur l’un des personnages principaux.

James Rennie, aka « Big Jim », est un des piliers de la série. Interprété par Dean Norris connu pour son rôle de Hank Schrader dans Breaking Bad, Big Jim est un personnage qui compte dans la petite communauté de Chester’s Mill puisqu’il s’agit d’un homme influent que tout le monde connaît. Jovial et prévenant, Big Jim cache un sale secret et a des intérêts qu’il compte préserver à tout prix.

Dale Barbara, aka « Barbie »,  est campé par Mike Vogel qu’on a pu voir récemment dans Bates Motel dans le rôle du flic Zack Shelby. De passage à Chester’s Mill, cet ancien militaire des forces spéciales (oui oui rien que ça) va se retrouver coincer dans la ville.  À part ces deux fortes têtes, le casting est assez limité et sans dévoiler l’intrigue, les personnages manquent globalement d’un certain charisme et incarnent tous des stéréotypes bien précis : vous retrouverez la journaliste qui fouine un peu partout, la blondinette qu’on préférerait voir rester sur les terrains de basket dans son équipe de pom pom girls, le sociopathe et j’en passe.

Il y a peut-être le prêtre un peu zinzin qui trempe dans des magouilles qui sort des stéréotypes mais il joue tellement mal son rôle que cela ajoute un peu de lourdeur à tout ce cirque.

Le problème et vous l’aurez compris c’est que le casting ne va pas se renouveler puisque Chester’s Mill est coupée du monde extérieur, il y a donc un nombre limité d’habitants et de protagonistes liés à l’intrigue.

Des intrigues dans l’Intrigue

Chester's MillNe pas pouvoir s’échapper d’un territoire bien délimité par un dôme, ne pas pouvoir communiquer avec l’extérieur, une situation qui va forcément engendrer quelques tensions; un terreau idéal pour étudier le comportement de la population. Ajoutez à cela que certains personnages ont leur propre secret et vous obtiendrez une excellente série sur le papier. Oui mais non les amis ! Là où le bas blesse c’est que tout cela est exploité de façon extrêmement maladroite et on a l’impression qu’en voulant trop en faire, les scénaristes sont passés complètement à côté et frôlent bien souvent le hors-sujet. Cela part dans tous les sens, quelques fois tout va trop vite, sans compter les incohérences : il y a des pans entiers du scénario qui auraient pu être coupés pour donner un peu d’air à l’intrigue principale.

Le personnage principal de cette série reste le dôme. Et pourtant, personne ne s’en souci réellement à part deux ou trois personnages qui sont intimement liés à cet étrange phénomène. Les autres habitants ne semblent pas plus s’inquiéter de la situation et préfèrent se bisouter et glander à droite et à gauche plutôt que de trouver de réelles solutions …

C’est dommage car il y avait du potentiel : le dôme, une ou deux histoires menées en parallèle auraient été bienvenue. Si on ne s’ennuye pas vraiment en suivant les aventures de Big Jim et consors, on peut en revanche être perplexe et un peu perdu par tant de bric à brac dans l’intrigue.

Une série à rergarder ?

Stephen King

Le roman de Stephen King aurait-il dû être adapté en série TV ? Même si les personnages manquent cruellement de charisme et même si les histoires sont quelques peu tirées par les cheveux, on enchaîne les épisodes en se demandant toujours ce qu’il va se passer et si les habitants de Chester’s Mill pourront un jour échapper à ce dôme. Ce qui rend la série attrayante ce ne sont finalement pas les minis intrigues de ci de là, ce sont les questions que tout le monde se pose : mais d’où vient ce dôme ? pourquoi est-il apparu ?

Vous l’aurez compris, j’ai choisi mon camp. Même si Under The Dome a battu des records d’audience aux Etats-Unis, cette série se laisse regarder lorsqu’on n’a rien de mieux à se mettre sous la dent et ainsi passer les longues soirées d’Hiver.

Et vous, que pensez-vous de cette série ? Allez-vous vous laisser tenter par la saison 1 ?

Share This

About the author

Editeur du blog de jeux vidéo et cinéma Seyth.com, je partage mes avis sans langue de bois sur cet espace. N'attendez-plus et rejoignez-moi sur Twitter

View all articles by Seyth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *